Réduction du bruit dans et à l'extérieur de l'entreprise

Newsletter Octobre 2012

Des entreprises classées et bruyantes

La réglementation environnementale européenne prévoit l’étude de plans de prévention du bruit qui s’appliquent aussi à l’industrie. Toutefois cette dernière fait partie de la dernière phase du déploiement de ce plan, après les nuisances des transports routiers, ferroviaires et aériens.

Les seules industries visées sont les installations classées soumises à autorisation, qui sont déjà soumises à une réglementation française plus restrictive que ce que prévoit le cadre environnemental européen. En effet, l’ensemble des installations classées pour l’environnement, qu’elles soient soumises à déclaration, à enregistrement ou à autorisation, doivent respecter des arrêtés types, ministériels ou préfectoraux. Quelles sont ces entreprises qui doivent gérer risques et nuisances ?

 

Pénibilité au travail 

Toutes les entreprises françaises sont concernées, indépendamment de leur activité et de leur taille, par la loi no 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant sur la réforme des retraites. Cette loi est mise en application par des décrets, dont celui du 30 janvier 2012. L’âge légal de départ en retraite a été porté à 62 ans à partir de 2017, tout en étant conditionné à la capacité des salariés de tenir leur emploi. Pour prévenir l’usure professionnelle, la loi impose un schéma précis de prévention de la pénibilité au travail.
 

Le code de garantie acoustique SNI

Étonnante, la démarche des industriels adhérents du SNI, le Syndicat National de l’Isolation ? Peu courante en tout cas puisqu’il s’agit d’une démarche volontaire visant à donner au client une garantie de résultat sur des travaux d’isolation acoustique. Ses adhérents ont travaillé près de 4 ans pour élaborer la refonte des documents datant des années 80 en un code de garantie qui, avec près de deux ans de recul, a maintenant fait la preuve de son utilité et de sa fiabilité.

 

 

Les presses d’emboutissage 

L’emboutissage de tôles métalliques est une opération très répandues dans plusieurs secteurs de l’industrie. Pour le formage des plus grandes pièces, on utilise des presses de plus de 10 MN (soit 1 tonne-force). Les éléments moteurs de la presse, ses outillages de formage et de découpe, le système d’alimentation des tôles et l’évacuation des déchets et des pièces finies produisent un bruit qui peut atteindre 120 dB(A) avant traitement acoustique.
 
 

Les ventilateurs industriels 

La plupart des secteurs industriels utilisent des ventilateurs intégrés, soit à leurs processus de fabrication, soit aux auxiliaires de production. Ces ventilateurs font souvent partie des composants les plus bruyants. Les efforts des fabricants permettent de réduire considérablement le niveau de bruit intrinsèque des ventilateurs, mais leur intégration en production nécessite de travailler sur leur installation et sur les effets vibratoires et les transmissions par couplage avec d’autres éléments des machines ou du bâtiment.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Web news
Tags
Contact

Delaunay SAS, éditeur de protection-bruit.fr :

Tél. 33 3 44 07 30 60

ou utiliser le formulaire de contact

Suivre Delaunay SAS, solutions d’insonorisations acoustiques sur mesures :

  logo LinkedIn    logo Viadeo    logo Facebook